Ateliers La fabrique 19 septembre 3 octobre
Inscription ATELIERS
15 Fév Stress dirigeant

9 Techniques pour gérer les situations de stress quand on est dirigeant

Grâce aux progrès scientifiques notamment dans le domaine des neurosciences, il est désormais possible d’identifier les besoins d’un individu pour retrouver son bien-être, physique et mental. Les neurosciences permettent aussi de mieux comprendre la relation entre notre corps et notre esprit.

Ainsi, grâce à ces nouvelles prouesses scientifiques et technologiques, nous savons qu’il est possible de rétablir l’équilibre psycho-émotionnel d’un individu de manière naturelle, sans l’aide de médicaments.

 

La technique de respiration inspirée de la sophrologie

La respiration est un des éléments clés de la sophrologie, il est important de comprendre son fonctionnement, et de savoir comment la réguler afin de se relaxer.

La majorité des individus ont tendance à utiliser la respiration thoracique, c’est à dire que c’est la cage thoracique qui s’est soulevée lors de l’inspiration. Mais cette respiration n’est pas naturelle, pire encore, elle peut être la source du stress. En effet, la respiration thoracique ne remplit que 30% des poumons, par conséquent elle va avoir un rythme plus rapide pour combler le manque d’oxygène. Une respiration calme doit faire appel uniquement à la partie abdominale, qui produit un mouvement du diaphragme, et utilise toutes les capacités pulmonaires. Avec cette respiration le rythme cardiaque ralentit, et le stress retombe par la même occasion.

Mise en pratique

Cet exercice est très simple et peut être pratiqué n’importe où. Il faut se tenir debout, les pieds écartés au niveau de la largeur du bassin, et poser une main à plat juste au-dessus du nombril. C’est uniquement cette zone qui doit être en mouvement durant les cycles respiratoires. Il suffit ensuite d’inspirer doucement en profondément par le nez, puis expirer lentement par la bouche. Il est important de bien sentir le ventre monter et descendre sous la main. Après avoir effectué quelques cycles, l’individu devrait se sentir plus apaisé et moins oppressé.

 

La visualisation

La visualisation est un exercice de sophrologie permettant de lutter contre le stress, qui est notamment pratiqué par les sportifs de haut niveau. C’est donc une bonne méthode pour préparer un entretien important, ou chaque moment où on ne peut pas laisser le stress prendre le dessus. L’avantage de la visualisation, c’est qu’elle ne requiert aucun mouvement et ne fait aucun bruit.

Mise en pratique

Pour réaliser cet exercice, il suffit de fermer les yeux et de se représenter une image de la situation que l’on s’apprête à vivre, de façon réaliste. Il ne s’agit pas d’imaginer un rêve ou un fantasme, mais il faut construire dans son esprit le déroulement parfait de cette situation, du début à la fin. Par exemple, il est conseillé de visualiser en détail les vêtements, le lieu, la prise de parole, etc. Une fois ce film mental terminé, l’individu peut ouvrir les yeux. Il est également possible de revivre un moment passé, lors duquel nous avions atteint un objectif semblable, de la façon fidèle à la réalité, en essayant de se remémorer chaque détail.

 

La cohérence cardiaque

Le rythme cardiaque s’adapte aux événements que nous vivons, ce qui est normal et signe de bonne santé. Cependant, le stress chronique provoque un désordre du rythme cardiaque, ce qui a une influence néfaste sur le muscle en lui-même ainsi que sur le moral. Une technique proche de la méditation mise au point par des scientifiques permet de réguler les battements de son cœur.

Mise en pratique

Pour la mettre en pratique, il faut respirer lentement et profondément en focalisant son attention sur le souffle, puis sur le cœur. Il est important de bien s’imaginer l’oxygène qui entre dans le cœur à chaque inspiration, puis toutes les toxines s’évacuer à chaque expiration. Cette action est a associer au souvenir d’une émotion positive, afin que le cerveau diminue à son tour la variabilité. Si cette technique est pratiquée de manière régulière, il deviendra de plus en plus facile de parvenir rapidement à la cohérence cardiaque dans un moment de stress.

 

Lire aussi : Qu’est-ce que le coaching de dirigeant ?

Quel modèle managérial adopter en 2019 ?

 

L’auto-hypnose

L’auto-hypnose consiste en plusieurs techniques qui aident à se mettre soi-même dans l’état d’hypnose, et ce sans l’aide d’une autre personne. Cela permet de renouer avec son inconscient, dans le but de de provoquer un changement. Par exemple, avec l’auto-hypnose, il est possible d’induire à son subconscient le désir de mieux gérer ses émotions ou son stress.

Mise en pratique

Il existe plusieurs manières de se plonger dans l’état d’hypnose. Pour débuter, de nombreux guides audios sont disponibles en ligne, dans lesquels une voix, parfois accompagnée de musique relaxante, guide pas à pas vers un état de relaxation profonde. On trouve aussi d’innombrables livres sur le sujet, qui détaillent les différentes méthodes d’auto-hypnose. Ce qui est intéressant avec cette technique, c’est qu’elle peut être pratiquée par n’importe qui, n’importe où, n’importe quand. Cependant, pour en constater les effets, cela demande un peu de pratique.

 

La gestion des émotions

Il n’est pas obligatoire de constamment subir ses émotions. Au contraire, elles peuvent s’avérer très utiles pour résoudre un problème ou prendre une décision, à condition de savoir les gérer et les interpréter. On parle ici de développement de l’intelligence émotionnel : l’art de comprendre ses propres émotions et celles des autres.

Mise en pratique

Il faut commencer par apprendre à reconnaître nos émotions. Pour cela, il est nécessaire d’être attentif à son état émotionnel, car maîtriser ses émotions est d’abord un acte d’introspection. Il faut se poser des questions telles que « Qu’est-ce-que je ressens face à cette situation ? Avec quelle intensité ? »

Ensuite, il faut interpréter le message que nos émotions envoient. Au lieu de tenter directement de calmer, voire de refouler, cette émotion, il est préférable de se demander « Quel besoin se cache derrière ce sentiment ? ». Cela permet de prendre du recul, de prendre conscience de ses besoins et de ses attentes, car ressentir une émotion négative est souvent le signe que l’un de nos besoins n’est pas comblé. C’est en prenant en compte ses désirs personnels qu’un individu sera en mesure de prendre les bonnes décisions.

Apprendre à maîtriser ses émotions demande un travail quotidien. Mais il est essentiel d’apprendre à agir une fois le calme retrouvé, car certaines actions réalisées sous le coup de l’émotion peuvent porter préjudice.

 

L’activité physique

Le sport agit comme un anti dépresseur, car il diffuse de l’endorphine, une hormone qui rend euphorique et soulage la douleur. Il n’est pas rare de développer une addiction au sport, comme aux médicaments. Pratiquer une activité physique telle que le jogging ou le vélo tous les jours aide à réduire le stress et libère des pressions.

Par ailleurs, il ne faut pas négliger l’exercice physique léger au quotidien, tel qu’effectuer des petits déplacements à pied, prendre les escaliers, travailler debout, etc.

 

L’equicoaching

Aussi appelée coaching par le cheval, cette méthode ne nécessite pas de savoir monter à cheval, car tout se fait à pied. L’individu prends la place d’un coach et doit guider le cheval lors de divers exercices. Le cheval va alors adopter un comportement directement en rapport avec l’attitude de l’individu et les émotions qu’il dégage. On assiste à un véritable effet miroir.

Le cheval a la capacité d’analyser le comportement non-verbal et ainsi d’évaluer le niveau de confiance en soi, la clarté des demandes, de mesurer l’énervement, etc. C’est grâce aux réactions de l’animal que le coach va prendre immédiatement conscience de son comportement, et par conséquent va tenter de le modifier. Cet exercice aide à envisager un changement dans ses techniques managériales et à développer davantage la communication non-verbale, qui est souvent négligée.

 

Les arts martiaux

Il existe plusieurs arts martiaux, tel que l’aïkido ou le qi gong, qui aident à se libérer du stress et à combattre tout sentiment d’insécurité. Ces disciplines permettent l’évacuation des tensions ainsi qu’une meilleure attitude face à des situations stressantes, car ils apprennent à maîtriser ses craintes. De plus, la pratique de ces sports favorise le développement des facultés de concentration, améliore la maîtrise de soi tout en inculquant une confiance en ses propres capacités. Sans parler des améliorations sur le plan physique : le relâchement musculaire et l’amélioration du placement du corps, entre autres. En général ces disciplines sont accessibles à tous, peu importe l’âge ou les compétences sportives.

 

L’acupuncture

L’acupuncture est une solution pour traiter la dépression et le stress reconnue par l’OMS. Des IRM ont montré que l’acupuncture a une influence sur l’activité des zones concernées et provoque une sécrétion d’endorphines et de sérotonine. Grâce à son action directe sur l’activité neuronale, il est prouvé que l’acupuncture agit plus vite que les médicaments.

 

Vous souhaitez être accompagné pour anticiper et gérer la problématique du stress du dirigeant ou du manager ?

Découvrez la Fabrique des Leaders éclairés